visitez la rubrique
ACCUEIL ACTUALITES MOVIDA MUSIQUE PHOTOS VIDEOS LIENS
Contactez-nous
Rechercher

Recherchez votre artiste préféré dans notre base de données :

Autre

Sélection de CDs

VictoriaGrandes Exitos (Adalberto Alvarez Greatest Hits)Oh,By the way
El SolitarioOrquesta Hermanos AvilesLive at Birdland
En El Malecon De La Habana Echale SalsitaMi Linda Habanera

Découvrez


Kekele



Buena Vista Social Club



Candela Mi Son



Publicités

CASA LATINA - CONCERTS OCTOBRE 2017

CASA LATINA- TAINOS

TEMPO LATINO

LATINOSSEGOR 2017

RON CANEY

BACHATA

CUBANERO

TOROS Y SALSA

CASA LATINA

CASA NOVA

AU PETRIN MOISSAGAIS

CASA LATINA- CONCERTS OCTOBRE 2017



Photos

TEMPE LATINO - 30 07 2017- DIEGO EL CIGALA
LATINOSSEGOR - 3 09 2017- SEPTETO NABORI
CASA LATINA - 1 07 20017- ANNIVERSAIRE D'AMANDINE

YouTube

CASA LATINA - TEASER DES SOIREES

CASA LATINA- 04 2017 - KASKADBAND

CASA LATINA- 02 2017 - GITANERIAS


salsa

Découvrir la musique latine avec :

Manu Chao (France)

Jose-Manuel Thomas Arthur Chao dit Manu Chao est un chanteur et musicien, une figure majeure du rock français qui accomplit depuis plusieurs années une carrière internationale.
 
Manu Chao naît le 21 juin 1961 à Paris, d'une mère basque espagnole et d'un père galicien, Ramón Chao, écrivain. Il est parfois surnommé Oscar Tramor (son surnom sous la Mano Negra) et c'est aussi le frère d'Antoine Chao. Il a été initialement membre des groupes Hot Pants, Los Carayos mais aussi de groupes où sa participation fut plus ou moins importante tels Joint de culasse, Casse-pieds, Kingsnakes, avant de devenir le chanteur du groupe Mano Negra de 1987 à 1994. La Mano Negra est devenu l'un des groupes français majeurs et a commencé à jouer en Amérique du Sud avec l'aventure de la troupe d'artistes de rue Royal de Luxe. Depuis la séparation du groupe en 1994, Manu Chao a entrepris une carrière solo, avec notamment des tournées en Amérique du Sud. Il chante en français, espagnol, galicien, arabe, portugais, anglais et en wolof.

 La carrière solo de Manu Chao
L'avant Clandestino 
Après la séparation de la Mano Negra en 1994, Manu Chao voyage à travers l'Amérique du Sud et un peu en Afrique (Sénégal).

Ne voyant plus les membres de la Mano Negra, le chanteur s'entoure vite de nouveaux amis à travers les villes et les pays qu'il traverse, enregistrant petit à petit de nouveaux sons, mélangeant de nouveaux styles.

Manu Chao, qui à l'époque où il vivait à Rio de Janeiro, s'était tourné vers ce qu'il appellait lui-même de la "Techno hardcore", décide d'enregistrer Clandestino, un disque techno, mais ses amis lui disent alors que ça ne marchera pas, que la musique ne prendra pas. Manu Chao s'entête jusqu'à ce qu'un bogue informatique fasse disparaître tous les rythmes technos du disque; lui-même n'en revient pas: dépouillée et moins chargée, la musique de Clandestino apparaît beaucoup plus prenante et sincère. C'est après de nombreuses retouches, avec l'aide de Renaud Letang (ingénieur du son qui a déjà travaillé avec Alain Souchon) que Manu Chao sortira ce disque acoustique, qu'eux même voyaient comme un OVNI musical qui ne s'écoulerait sûrement qu'à 20 000 ou 50 000 exemplaires. Manu Chao s'est fait plaisir, il a sorti le disque qu'il voulait, déclare même avant sa sortie en avril 1998 que « Clandestino » est juste une maquette, le jugeant trop personnel et intimiste.

Mais c'est l'inverse qui se produit et la notoriété de Manu Chao dans le monde musical prend un tour nouveau avec la sortie de ce qui est son premier album solo « Clandestino » reconnu par tous comme étant une des références majeures de la musique latine de la fin des années 1990.

 Le choc Clandestino - avril 1998
 
Manu Chao (Xixón, Asturies)Le public habitué au rock, déjà très métissé, de Manu Chao par l'intermédiaire de la Mano Negra, sera surpris de découvrir l'artiste dans un registre plus intimiste, plus mélancolique et plus latino-Americain, un virage déjà pris avec la Mano Negra sur leur dernier album : Casa Babylon. Véritable carnet de route, l'album Clandestino mélange tour à tour, reggae, rock, musique latine traditionnelle, rumbas, rythmes brésiliens, le tout entrecoupé de petits textes radiophoniques dont un extrait du discours du sous-commandant Marcos. L'album connaîtra un fort succès en France, en Espagne, en Italie et en Amérique du Sud. Les titres les plus célèbres sont "Je ne t'aime plus", "Bongo Bong", "Clandestino", "Desaparecido"... Le thème musical pris par Manu Chao à travers ce disque est tel que beaucoup d'hispano-américains ne savent toujours pas que Manu Chao est Français.

Ecoulé à plus de 3 millions d'exemplaires, le disque est un succès, malgré les refus initiaux de NRJ, RTL2 et Europe 2 de programmer Clandestino, jugeant que "les chansons ne rentrent pas dans leur format". Manu Chao est désormais un artiste international reconnu. Il vit alors à Barcelone avec son groupe.

 Proxima Estacion Esperanza 
La suite de ce disque arrive en juin 2001, sous le titre de « Proxima Estacion : Esperanza » reprenant la recette musicale de Clandestino. Manu Chao sort un album qu'il n'hésite pas à qualifier lui-même de petite sœur de Clandestino. Cependant le disque est plus joyeux, moins amer et mélancolique que le précédent, agrémenté des cuivres et des trombones du Sicilien Roy Paci. Le disque donne une impression de fête, mélangeant à nouveau le reggae, la musique latine, le rock et même ici un peu de jazz.

Certains fans sont déçus d'un album qui ressemble trop à Clandestino et de chansons qui passent "trop" à la radio ("Me gustas tu"). Manu Chao déclare qu'il s'en fiche, il comprend ce qu'on lui reproche mais lui a juste voulu se faire plaisir.

 "Radio Bemba Sound System" et "Babylonia en guagua"(dvd)
Après ces deux albums, Manu Chao continue de se produire sur scène avec son groupe le "Radio Bemba Sound system", à travers le monde. "Radio Bemba" était le nom donné par les révolutionnaires cubains au système du "bouche à oreille" (ou "téléphone arabe").

La musique du groupe rompt totalement avec l'esprit acoustique des deux albums et Radio Bemba se rapproche plus de la Mano Negra que de Manu Chao : les rythmes sont rapides et efficaces, les voix fortes, le son est puissant et les accords des chansons sont différents. De plus la musique de Manu Chao se trouve sublimée par la présence du jeune chanteur rastafari Bidji, alias Lyricson (essentiellement present en 2001-2002).

Le succès est tel que Manu Chao sort en septembre 2002 un cd live Radio Bemba Sound System, enregistré a Paris (Grand halle de La Villette) en septembre 2001, et là encore, c'est une surprise et un véritable succès pour cet album live d'une qualité musicale indéniable, les chansons mélancoliques de "Clandestino" et "Proxima Estacion Esperanza" étant revisitées à la sauce punk, rock épicé et salsa chaude.

Vient ensuite en decembre 2002 un DVD Babylonia en Guagua dans lequel on retrouve un live (qui est la version video du cd live, avec quelque changements), un documentaire sur la tournée 2001, trois autres films dont deux tournées en amerique latine et une à Gênes, en Italie (2001), ou l'on voit l'ambiance présente dans les manifestations, lors du G8.

 "Siberie m'était contéee"(automne 2004) 
Manu Chao revient en automne 2004, avec un livre-Cd paru uniquement en librairie et en kiosque, distribué à seulement 150 000 exemplaires, rapidement épuisé.

Le livre-CD s'appelle "Sibérie m'était contéee". À l'origine ne devait sortir que le livre qui est un recueil de poésie en français écrite par Manu Chao, depuis parfois plus de 20 ans, accompagné des dessins de Wosniak, dessinateur polonais[2]. Puis, Manu Chao déclare s'être rapidement fait rattraper par l'envie de mettre ses textes en chansons, le résulat : un livre de 132 pages de dessins et de poésie, accompagné d'un Cd de 23 chansons.

C'est la première fois que Manu Chao sort un disque complètement en français : la musique et les chansons sont plus sombres, évoquant la relation de Manu Chao avec ce que lui même a surnommé sa "Sibérie" : Paris. Il y parle également des femmes, des sans abris, de la disparition de son ami Helno (le chanteur des Négresses Vertes), mais aussi de l'espoir, de l'amour, de ses rêves...

 Années 2004-2005, entre Paris et Bamako 
Presqu'en même temps que sort ce CD-livre, sort aussi un album où Manu Chao a plus que collaboré, c'est l'album : "Dimanche à Bamako" d'Amadou et Mariam. Se qualifiant comme fan d'Amadou et Mariam, Manu Chao est vraiment heureux d'avoir tourné avec eux au Mali et surtout de figurer sur ce disque qu'il a produit, futur succès de l'été 2005. Manu Chao les accompagne sur scène, durant quelques dates, chantant les succès de l'album et une chanson en brésilien pour son fils qui vit au Brésil.

Manu Chao n'hésite d'ailleurs pas à aller voir Amadou et Mariam au Mali, notamment pour voir un de leur fils qui se lance dans la chanson. Le fils d'Amadou et Mariam est même à l'origine du morceau "Politic Amagni" que l'on retrouve sur Dimanche à Bamako. Au Mali, Manu Chao rencontre aussi Tiken Jah Fakoly, avec qui il donne un concert au Brésil, dans la banlieue de Sao Paulo lors de la fête de la musique en juin 2005.

 2006 
Continuant les tournées à travers l'Amérique du sud, Manu Chao se produit tour à tour du Brésil au Mexique, en passant par Cuba et la Colombie. Durant l'été 2006, le chanteur et son groupe Radio Bemba traverse l'Europe et les États-Unis, en passant par le très célèbre festival Rock Werchter en Belgique ou par San Diego ou Los Angeles. Aux USA, le chanteur a largement critiqué la politique d'immigration des États-Unis et a rendu hommage aux émigrants clandestins, et celà devant un public largement hispanophone.

Par ailleurs, Manu a signé la Bande Originale du film "Princesas" de Fernando León de Aranoa. Le film a connu un large succès en Espagne, et a gagné trois Goya 2006 dont celui de la meilleure chanson avec "Me llaman calle" de Manu Chao.

Enfin, Manu Chao a composé la Bande Originale du prochain film d'Emir Kusturica, qui sous la forme d'un documentaire-reportage, traitera de la vie de l'ex joueur de football, Diego Maradona.

 Tournée mondiale et nouveau disque, "La radiolina", pour septembre 2007 
 
Echange musical entre Manu Chao et Madjid Fahem (le guitariste de Radio Bemba) en mars 2007Manu Chao sortira son nouveau disque, nommé La radiolina, le 27 août 2007. Ce nouveau opus sera commercialisé sous le label indépendant Because Music (label d'Amadou et Mariam).

Selon le magazine de musique Vibrationsmusic.com qui a déjà réussit à écouter une version de La Radiolina[3], se serait "un disque dense, beaucoup plus varié que ses deux précédents, empruntant autant au rock’n’roll qu’à la rumba catalane. "La Radiolina" contiendrait aussi parmi ses plus belles ballades sud-américaines."

Le disque serait composé de dix-neuf chansons, et le premier titre, "Rainin in Paradize", est disponible en ligne sur le site officiel de Manu Chao, qui a été rénové pour l'occasion. En plus de pouvoir écouter ce premier single, le fichier est téléchargeable gratuitement sous le format MP3, dans une qualité sonore équivalente aux titres que l'on achète en ligne sur internet. On retrouve Manu Chao dans un style musical plus électrique et plus péchu, avec le jeu de guitare du toujours aussi impressionnant Madjid Fahem et la basse de Gambeat.

Quand à l'engagement du chanteur, il est toujours aussi clairement affiché avec cette chanson très politique. Selon VibrationsMusic.com, ce titre ne serait pas représentatif d'un album qu'il annonce d'ores et déjà très varié.

Le disque a été mixé par Mario Caldato (Beastie Boys, Jack Johnson) et Andrew Scheps (Red Hot Chili Peppers, Mars Volta). Au vu du premier titre et des annonces faites jusqu'à présent, on sait que le disque comprendra une ambiance musicale très festive, à l'image des concerts très survoltés que Manu donne avec son groupe, Radio Bemba.

Le nouveau disque comprendra des chansons en français, en espagnol, en italien et en anglais, dont le titre Mala Fama déjà entendu dans des concerts donnés aux radios Oui-Fm, France-Inter et RTL2, Mama Cuchara et Panik Panik disponible depuis le 2 juillet en téléchargement payant sur certains sites (Fnac.com, I-tunes, Virgin ...), Calle, la chanson composée pour le film espagnol Pincesas, Tombola, la bande originale enregistrée pour le prochain film d'Emir Kusturica, Maradona et El Hoyo, un dub reggae enflammé déjà joué en concert. On devrait aussi retrouver la trompette du sicilien Roy Paci et Tonino Caratone.

Durant l'été 2007, Manu Chao a donné une série de concerts en Amérique Latine, aux États-Unis et au Canada. Une grosse tournée en France suivra probablement vers septembre.

En attendant plus de précisions sur cette hypothétique série de concerts en France, Manu Chao et Radio Bemba seront le 30 Juillet 2007, dans le Sud-Ouest de la France, à Vic-Fezensac (Gers) pour conclure le Festival Tempo Latino.

Par ailleurs, Manu Chao a aussi annoncé qu'il sortirait un autre disque en portuñol et encore plus tard un disque de rumba qu'il a enregistré dans les bars de Barcelone et qu'il a appelé : "Lo peor de la rumba volumen 1", à savoir en français « Le pire de la rumba volume 1 ». En août 2007, on devrait aussi retrouver la bande originale qu'il a enregistré pour le prochain film d'Emir Kusturica, Maradona.

 Engagement politique
Manu Chao est reconnu pour son engagement politique : il a accepté de faire partie des membres fondateurs d'Attac. Il est proche du mouvement zapatiste et a enregistré dans un de ses morceaux les paroles du sous-commandant Marcos, qu'il a rencontré lors d'un événement organisé dans le Chiapas, au sud du Mexique. Il joue régulièrement lors de rassemblements altermondialistes comme le contre-sommet du G8 de Gênes en juillet 2001, d'Annemasse en juin 2003 ou le rassemblement du Larzac en août 2003.

Son contrat avec la major Virgin a expiré en 2003, et Manu a décidé de travailler avec les sociétés de production et d’édition, Radio Bemba et Mille Paillettes.

             La chronique d'Eric Duffau président de Tempo Latino :

              MANU  CHAO et ses périples lointains :  http://www.tempo-latino.com/manu-chao.pdf

             Il sera à Vic Fézensac le lundi 30 juillet 2007

 Discographie 
Voir aussi Joint de culasse, Hot Pants, Los Carayos et Mano Negra.
Clandestino (1998)
Próxima estación... Esperanza (2001)
Radio Bemba Sound System (live, 2002)
Sibérie m'était contéee (2004)

 Bibliographie 
Sibérie m'était contéee avec le dessinateur de presse Jacek Wozniak (2004) : ISBN 2952204012
Manu Chao : destinacion Esperanza : Conversations, avec Philippe Manche : ISBN 2842614704
Manu Chao et la Mano Negra, livre de Souâd Belhaddad : ISBN 2290342173
Manu Chao : biographie par Alessandro Robbechi



Voir aussi...

  • La fiche de WIKIPEDIA
  • Album(s) commenté(s) :

  • Les 29 vidéos YouTube et DailyMotion de ...












  • Biographies

    Découvrez dans cette section l'histoire des artistes majeurs qui font la culture de la musique latine. >> Lire les fiches

    FORUM

    Vous souhaitez réagir sur un artiste ou album commenté dans les pages de bordeauxsalsa.com, rejoignez la communauté de bordeauxsalsa et dialoguez avec des milliers d'internautes...
    • Je souhaite m'inscrire
    • Je rejoins le forum

      Publicités



      CASA LATINA

      Mavilleamoi

      SUMMER MIX 2017 - CD CASA LATINA

      RADIO LATINA

      LATINOSSEGOR 2017

      TEMPO LATINO

      TAINOS

      MYTHIC BURGER


    ACCUEILACTUALITESMOVIDAMUSIQUEPHOTOSVIDEOSLIENS

    2017 - bordeauxsalsa.com - Tous droits réservés
    Conception du site et outils communiquants : vixellMEDIA