visitez la rubrique
ACCUEIL ACTUALITES MOVIDA MUSIQUE PHOTOS VIDEOS LIENS
Contactez-nous
Rechercher

Recherchez votre artiste préféré dans notre base de données :

Autre

Sélection de CDs

Greetings from HavanaRomantica Dura¡en Vivo!
Vamonos P'al MonteCanciones Premiadas deRumba Sin Alarde
La BambaEl Avion de la SalsaSalsa legende

Découvrez


Hermanos Moreno



Bernardo Sandoval



Rubén Blades



Publicités

CASA LATINA - CONCERTS DE LA SEMAINE

TORO Y SALSA 2017

LATINOSSEGOR 2017

RON CANEY

BACHATA

CUBANERO

TOROS Y SALSA

CASA LATINA

CASA NOVA

AU PETRIN MOISSAGAIS

SPRINT COPIE



Photos

TEMPE LATINO - 30 07 2017- DIEGO EL CIGALA
LATINOSSEGOR - 3 09 2017- SEPTETO NABORI
CASA LATINA- 1 06 2017- OPEN ZIK LIVE AVEC RACE&PEACE

YouTube

CASA LATINA - TEASER DES SOIREES

CASA LATINA- 04 2017 - KASKADBAND

CASA LATINA- 02 2017 - GITANERIAS


salsa

Découvrir la musique latine avec :

Adalberto Alvarez (Cuba)

 Biographie  avec toutes les dates qui comptent! traduite de son site personnel par "Anita de Bordeaux Salsa"

 ADALBERTO CECILIO ALVAREZ  ZAYAS


Adalberto Cecilio Alvarez Zayas, compositeur, écrivain, arrangeur, chanteur et pianiste, est né à La Havane le 22 novembre 1946. Signe du zodiac: scorpion, citoyen cubain de 52 ans. Fils de Rosa Margarita et Enrique Fortunado, il a eu ses premiers  succès musicaux en Camaguëy, province dans laquelle sa famille a déménagé quand il avait 9 jours, alors qu’ils étaient juste de passage.

1957: Il entre dans l’orchestre “Avance Juvenil”, que dirigeait son père.

1961: il s’engage dans la campagne d’alphabétisation Conrado Benidez.

1962: il entre à l’Institut Technologique d’Aéronautique Civil pour être pilote. La même année il quitte l’aviation pour entrer à l’école secondaire Carlos Max.

1963 fut aussi une année de changement dans sa vie étudiante, dans la vie étudiante Ciro Redondo, où il forma un orchestre sans instruments, puisque tout était vocal.

1964 et 1965: il entre comme chanteur dans un groupe d’amateurs appelé “ Combo Caribe en Camaguëy.

1966: il commence les études de fagot à l’Ecole Nationale des Arts (ENA).
1967: il dirige l’orchestre du groupe scolaire pendant 8 ans, ce qui lui servira d’atelier expérimental, pour beaucoup de ses idées  et de ses inqiétudes. D’excellents musiciens ont fait partie de cette formation: José Luis Cortes directeur de la Banda NG, Andrés Alén, Joaquín Betancourt, et Emiliano Salvador  entre autres. Adalberto se détache comme arrangeur, compositeur, chef d’orchestre, et en plus chanteur. Il se nourrit des grands maîtres reconnus dans le monde entier : Benny Moré, Miguelito Cuní y Felix Chapotín.
Joseito González, directeur de l’ orchestre Rumbavana, écouta une de ses oeuvres et la lui demanda. Ainsi le fameux orchestre ajouta à son répertoire quelques unes de ses compositions comme son premier succès "Con un besito mi amor"et  "Él son de Adalberto".
 
1972: il rentre à Camaguëy après avoir terminé ses études à l’Ecole Nationale des Arts.

1973: il commence son service civil à l’école provinciale d’Art de Camaguëy, comme professeur d’atelier musical et de littérature alternant avec la direction de l’ensemble “Avance Juvenil” qu’il dirige cette fois  jusque 1977.

1978: le compositeur oriental connu, Rodulfo Vaillant proposa à Adalberto de former un orchestre à Santiago de Cuba. C’est ainsi que “Son 14” est né à l’apogée de la première étape de sa trajectoire du Son. Adalberto Alvarez  rencontra des publics variés: vénézuélien, dans sa première tournée internationale, au Festival annuel du 5 mai, à Berkeley San Francisco, où il a partagé la scène avec des salseros de renom comme David Valentin, Sheila Escovedo ou Mongo Santamaria.
Sa présence au Festival des Caraïbes, en Colombie et aux différentes tournées au Mexique. Sa popularité devint vraiment réelle avec le “Son 14”, orchestre qu’il a formé et qu’il dirige depuis 5 ans.

1979: il grave son premier disque “Son 14” intitulé “A bayamo en coche”.

1981: il grave son deuxième disque “Son como Son”.

1982: il fait une tournée avec “Son 14”, en Espagne, au Mexique , au Vénézuéla.

1983: il revient à La Havane pour former un nouveau groupe, travaillant sur ce projet une année.


1984: le 26 février, son deuxième groupe démarre sous le nom de “ Son de Adalberto”. Cette expérience n’a pas été facile à concevoir pour Adalberto. Il changea la formation. Il utilisa deux trombonnes, un tres et une pailla, il conserva les trompettes habituelles, la basse et le piano pour les cordes, le bongo et les congas pour les percussions.
Très vite le public a adoré des oeuvres comme “Esperando a que vuelva Maria” ou “Mi negra se ha vuelto loca”.

1985: présentation d’Adalberto Alvarez et de son Son au deuxième festival de sxalsa à Séville et sur différentes scènes comme au palais de l’archvéché de Henares, à Madrid, Gijon et Tenerife. Il a partagé la scène avec es orchestres d’Eddie Palmeri, Cheo Feliciano, Tito Puente, La sonora Ponceña et Willie De Rosario entre autres .
La même année, les publications spécialisées et les critiques citèrent Adalberto comme le compositeur le plus solicité du moment.

1986: tournée d’Adalberto Alvarez au carnaval d’hiver de l’hotel Hesperia d’Helsinski, étendant sa tournée jusque Tempere et quelques universités de Finlande.

1987: Adalberto Alvarez et son orchestre vont au festival de Salsa 87 à Cologne RFA, et au North Sea Jazz , en Hollande, où on pouvait écouter plus de 200 artistes au  Grand Palais des congrès de La Haye.

1988: Adallberto et son Son reviennent en Espagne en faisant des adeptes en France et en RDA.

1989: il entre dans l’orchestre Pancho Amat (Tresero).

1995: Le “toca-toca” devient à la mode, Adalberto y  invente des airs des Caraïbes avec une base de son cubain.

1997: il signe un contrat avec le Milan Music.
1999: tournée promotionnelle aux  Etats Unis, en Amérique Latine et en Europe, aux Etats Unis pour le lancement et la promotion de son disque “Jugando con Candela”. Le célèbre salséro newyorquais Harry Marlow a fait l’éloge du travail orchestral realisé par Adalberto qu’il considère comme un grand compositeur à l’échelle mondiale.
La revue spécialisée Music Magazine, qui est éditée au Japon, selectionna comme premier album  de Musiqua Latine,  le disque intitulé "Sueño de una Gitana" de Adalberto Alvarez et son Son.
A  Porto Rico l’excellent pianiste Papo Lucas diffusa plusieurs titres comme "Cuestiones del Amor", "La Soledad", "Se quema la Trocha" o "Aquel Señor", plaçant Adalberto sur la liste des succès "Hit Parade".
Au Venezuela ils ont donné à Adalberto Alvarez le surnom de "El Caballero del Son", pour l’ élégance et la perfection de ses compositions (texte et musique); Durant son séjour à Caracas, il donna un cours d’orchestration de musique à danser dans la Salle Horacio Peterson, de l’Athénée de la ville, qui eut un grand succès.
 Se transformant en héritier  de la gloire de Benny Moré et Arsenio Rodríguez, en avantguardiste  de la musique populaire cubaine, avec son oeuvre reconnue à París et Tokio, New York y Cartagène, Los Angeles et Madrid. 


2000: plusieurs engagements internationaux tenus: Mexique, Japon . Adalberto fit aussi d’importants changements dans son groupe: il introduisit 3 chanteurs, avec lesquels il alla au festival du Son à Santiago de Cubo où il fut Président d’honneur.

S’il y a quelque chose à souligner dans cette biographie c’est que Adalberto est un des compositeurs cubains le plus traduit dans le milieu latin, avec plus de 200 versions de ses oeuvres dans tout l’univers. Rien qu’à New York et Porto Rico il y a 18 versions de “ La soledad es mala consejadora”. Adalberto Alvarez est sans doute le compositeur cubain de musique populaire à danser le plus “versionable” de ces derniers 25 ans.
Adalberto a aussi reçu de nombreux prix et distinctions nationaux et internationaux.

Pendant vingt-cinq ans, Aldaberto Alvarez s’est dédié à la promotion et la diffusion du Son, le plus populaire et influent des rythmes de son Cuba natal. Dans son style particulier, Aldaberto mélange le meilleur des éléments traditionnels et les nombreuses influences modernes. La musique d’Aldaberto garde pure l’essence de la musique cubaine.
2001: Adalberto Alvarez, c’est aujourd’hui une instution d’avant-garde dans la panorama musical cubain et sa musique bien que basée sur le traditionel suit une évolution continuelle.
Avec beaucoup de propositions prometteuses, l’enregistrement de son nouveau CD, plusieurs dates internationales: les Etats-Unis en mars, et beaucoup d’autres surprises, comme l’est déjà sa dernière création musicale, dans laquelle il combine tradition et sonorités jeunes, avec une large persepective d’universitalité, laquelle fait partie de son nouveau disque en projet ( “Somos el Son de  Cuba” ).
Lors d'une tournée au Venezuela il reçoit le titre de "Caballero del Son" pour la qualité de ses textes et la correction de ses compositions. A Caracas il donne un cours d'orchestration de musique dansante.
Adalberto parcourt la planète et rencontre les plus grands artistes.
 

En 2002 il retrouve " Tiburón " lors du Festival Matamoros à Santiago de Cuba.

Poursuivant depuis toujours le même objectif : créer une musique encore plus dansante, Adalberto ÁLVAREZ s'intéresse à la Rueda de Casino, une façon de danser en couple typiquement cubaine mais qui tend à se perdre. Il lance avec son conjunto un nouveau disque "Para bailar Casino" qui sort en 2003 et, aboutissement de ses efforts, il préside cette même année le Comité Organisateur du I° Encuentro Internacional de Ruedas de Casino à Matanzas et Varadero. A Camagüey, sa ville natale il reçoit un hommage solennel. Le groupe "SONEROS de CAMACHO" que dirige Nené ÁLVAREZ, père de Adalberto, est chargé de conclure la cérémonie.

Adalberto est le Président d'Honneur du Festival Matamoros 2004, célébré à traditionellement à Santiago de Cuba. Il y continue son oeuvre de promotion de la Rueda de Casino.
 
Aucours des deux années suivante Adalberto, lorsqu'il n'est pas avec sa formation consacre son temps à la promotion du Son et de la Rueda de Casino. En 2007 Adalberto est à l'initiative d'une grande fête camagueyana la Fiesta del Tinajón destinée à promouvoir la culture et les arts de la ville de Camagüey. La realisatrice Lourdes de los Santos tourne un docuimentaire sur la vie de Adalberto intitulé Son para un Sonero. 

2008 mars sortie de son dernier enregistrement "Gozando en la Habana"

« Si j’avais à faire un vœu, je demanderais un petit morceau de l’âme des danseurs.
D’être ainsi, j’aurais accompli un rêve . »

 =================================================

ÁLVAREZ, Adalberto ( né à La Havane 1948) 
 
Bien que né dans la capitale, c'est à Camagüey, où il arrive à peine agé de neuf jours, que se déroule l'enfance de Adalberto. Il y vit dans un contexte dominé par la musique. Sa mère est pianiste et chanteuse, son père est musicien, directeur du groupe "AVANCE JUVENIL". Parallèlement à des études qui doivent lui permettre de réaliser son rêve, devenir aviateur, Il commence des études qui doivent lui permettre de réaliser son rêve, devenir aviateur, mais renonce et entreprend alors des études musicales et entre dans le groupe de son père ainsi que dans le groupe amateur "COMBO CAMAGÜEY". Au sein de la Escuela Nacional de Arte qu'il rejoint en 1966 il apprend le fagot, rencontre Emiliano SALVADOR et José Luis CORTÉS, et dirige la Típica de l'établissement et acquiert là une grande expérience.
 
Un hautbois en main il se présente à FORMELL lorsque celui-ci forme les "VAN VAN" mais l'instrument n'est pas la carte de présentation adéquate.
Parallèlement Adalberto joue du piano, des timbales et compose pour d'autres formations, notamment au début des années soixante-dix pour le conjunto "RUMBAVANA" qui popularise ses thèmes "Con un besito mi amor", "El Son de Adalberto"…
A Camagüey où il revient diplômé en 1973 il dirige la formation paternelle. Adalberto capte les émissions musicales vénézuéliennes qui lui permettent de se familiariser et s'enthousiasmer pour la Salsa.
En 1978 Adalberto ÁLVAREZ, devenu pianiste, attiré à Santiago de Cuba par Rodulfo VAILLANT, compositeur et directeur de l'Institut Cubain de Radio et Télévision, il accepte avec six autres musiciens de Camagüey de rejoindre dans la capitale orientale sept autres soneros et de former un conjunto : "SON 14".
Adalberto, tout en partant du répertoire traditionnel et des tumbaos classiques du Son, introduit des nouveautés harmoniques issues du Jazz et proche du travail que "Chucho" VALDÉS effectue avec les jazzmen de "IRAKERE" mais aussi de la Salsa. Comme les "VAN VAN", "SON 14" utilise le trombone.
"A Bayamo en coche" est la composition qui lance le groupe non seulement à Cuba mais internationalement. Les salseros de la Caraïbe reprennent les thèmes de ÁLVAREZ.
 
 Rapidement aussi le travail des portoricains ou du vénézuélien Oscar d'León vont exercer une influence sur les conceptions de Adalberto qui va incorporer des éléments de la Salsa à ses orchestrations.
Dès 1980 se présente pour "SON 14" l'opportunité de voyager et de se produire au Venezuela. Il y rencontre Oscar d'León, qui peu après enregistre "El Son de Adalberto". En 1984 Adalberto ÁLVAREZ abandonne le groupe. Au festival de Varadero il retrouve de nouveau d'León qui le motive pour se lancer fermement dans la formation d'un nouveau conjunto qu'il baptise "Adalberto ÁLVAREZ y su SON".
Son objectif est, avec des textes simples mais de qualité, de produire une musique pour les danseurs et de faire évoluer celle-ci en fonction de ceux-là.
Il s'agit véritablement d'un retour vers la tradition issue de Arsenio RODRÍGUEZ.
Adalberto enregistre en 1985 avec Omara PORTUONDO. Cette rencontre avec d'autre solistes se poursuivra au cours du temps. Celina GONZÁLEZ, Gina LEÓN, feront appel à la formation. Pour le compte de son conjunto ÁLVAREZ compose et écrit. Les thèmes remportent succès après succès auprès du public cubain. Une nouvelle rencontre avec Oscar d'León au Festival de Varadero de 1988 produit un impact important dans la structuration des idées de ÁLVAREZ avec notamment une prise de conscience de la nécessité de moderniser la musique produite dans l'île pour qu'elle puisse rivaliser avec la musique cubaine que jouent admirablement bien les ensembles caribéens.
Se confrontant avec sa formation de plus en plus souvent aux groupes de Salsa, de Puerto Rico, du Venezuela… ÁLVAREZ poursuit ses transformations et notamment ralenti le tempo de ses compositions ce qui le rapproche des grandes formations de Tito Puente, Eddy Palmieri… et très rapidement son répertoire est repris par les soneros et salseros caribéens.
 
Les succès de Adalberto et de sa formation deviennent internationaux.
En 1993 il collabore avec Issac DELGADO et tous deux enregistrent ensemble le disque "El Cheveré de la Salsa y el Caballero del Son".

 ÁLVAREZ se présente au sein de la "DREAM TEAM CUBA" au concert de Madrid puis de Paris en 1998. Bien que n'étant pas spécifiquement un adepte du son dur que développent certaines autres formations modernes cubaines, ÁLVAREZ participe à ce "TEAM CUBA", qui sous l'impulsion de Juan FORMELL cherche à promouvoir la musique cubaine sous le nom de Timba. Le concert parisien destiné à lancer cette promotion est un demi-échec.
 
L'année suivante, poursuivant sa collaboration avec d'autres artistes,
Il enregistre avec la chanteuse espagnole María José Santiago le disque "Flamenco Son".

Lors d'une tournée au Venezuela il reçoit le titre de "Caballero del Son" pour la qualité de ses textes et la correction de ses compositions. A Caracas il donne un cours d'orchestration de musique dansante.
Adalberto parcourt la planète et rencontre les plus grands artistes.
 

En 2002 il retrouve " Tiburón " lors du Festival Matamoros à Santiago de Cuba.

Poursuivant depuis toujours le même objectif : créer une musique encore plus dansante, Adalberto ÁLVAREZ s'intéresse à la Rueda de Casino, une façon de danser en couple typiquement cubaine mais qui tend à se perdre. Il lance avec son conjunto un nouveau disque "Para bailar Casino" qui sort en 2003 et, aboutissement de ses efforts, il préside cette même année le Comité Organisateur du I° Encuentro Internacional de Ruedas de Casino à Matanzas et Varadero. A Camagüey, sa ville natale il reçoit un hommage solennel. Le groupe "SONEROS de CAMACHO" que dirige Nené ÁLVAREZ, père de Adalberto, est chargé de conclure la cérémonie.

Adalberto est le Président d'Honneur du Festival Matamoros 2004, célébré à traditionellement à Santiago de Cuba. Il y continue son oeuvre de promotion de la Rueda de Casino.
 
Aucours des deux années suivante Adalberto, lorsqu'il n'est pas avec sa formation consacre son temps à la promotion du Son et de la Rueda de Casino. En 2007 Adalberto est à l'initiative d'une grande fête camagueyana la Fiesta del Tinajón destinée à promouvoir la culture et les arts de la ville de Camagüey. La realisatrice Lourdes de los Santos tourne un docuimentaire sur la vie de Adalberto intitulé Son para un Sonero. 

© Patrick Dalmace

http://www.montunocubano.com/Tumbao/biographies/alvarez,%20adalberto.htm

Discographie :

Label Egrem, con el grupo Son 14
1. A Bayamo en Coche.
2. Las Hojas Blancas.
3. Conjunto Son 14.
4. Adalberto presenta a Son 14.

Label Egrem , con Adalberto Alvarez y su Son
5.Adalberto Alvarez y su Orquesta.
6. El Regreso de Maria.
7. Omara canta el Son.
8. Sueño con una Gitana.
9. Celina, Frank y Adalberto.
10. Nostalgia ( con Gina León)
11. Fin de semana.
12. Dominando la partida.

Label Artcolor
13. El Chévere y el Caballero.
14. Son en dos tiempos.
15. Dale como é.

Label PM Records
16. Caliente, caliente.
17. A bailar el toca toca.
18. Locos por el Son.
19. Adalberto Alvarez y su Son en vivo.
20. Grandes éxitos.

Label Caribe Productions
21.Los Super éxitos de Adalberto, SON 14.
22. Adalberto y su Son, Noche sensacional.
23. A Bailar el Toca Toca.

Label Caliente, Caliente.
24.Jugando con Candela

Label Milan Latino
25. Magistral ( con la participación de Michel Camilo).

Label Bis Music
26.El Son de Adalberto Suena Cubano.2002
27. Para Bailar Casino. 2003
28. Mi linda habanera.2005



Voir aussi...

  • La fiche de WIKIPEDIA
  • Album(s) commenté(s) :

    Adalberto Alvarez y su son
    Grandes Exitos (Adalberto Alvarez Greatest Hits)
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Jugando Con Candela
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    En Vivo
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Locos Por El Son
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y su Son
    Mi Linda Habanera
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Para Bailar Casino...
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y su Son
    Suena Cubano
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Caliente Caliente
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    A Bailar El Toca Toca
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y su son
    Magistral
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    El chévere y el caballo
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Dale como e
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y Su Son
    Dominando la partida
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y Su Son
    Fin de semana
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y Su Son
    Sueño con una gitana
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y Su Son
    El regreso de maría
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y su Son
    Adalberto Alvarez y su Son
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y Su Son
    Adalberto Alvarez presenta Son 14
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Son como son (conjunto Son 14)
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez Y Su Son
    Bayamo en coche ( Son 14)
    (musique cubaine)
    Adalberto Alvarez y su son
    Adalberto Alvarez (greatest Hits From The 90s)
    (musique cubaine)
    Son 14
    De una manera mejor
    (musique cubaine)
  • Le(s) 3 album(s) Photo de ...
  • Le(s) 3 album(s) Photo de ...
  • Le(s) 3 album(s) Photo de ...
  • Les 15 vidéos YouTube et DailyMotion de ...












  • Biographies

    Découvrez dans cette section l'histoire des artistes majeurs qui font la culture de la musique latine. >> Lire les fiches

    FORUM

    Vous souhaitez réagir sur un artiste ou album commenté dans les pages de bordeauxsalsa.com, rejoignez la communauté de bordeauxsalsa et dialoguez avec des milliers d'internautes...
    • Je souhaite m'inscrire
    • Je rejoins le forum

      Publicités



      CASA LATINA

      Mavilleamoi

      SUMMER MIX 2017 - CD CASA LATINA

      RADIO LATINA

      LATINOSSEGOR 2017

      TEMPO LATINO

      TAINOS

      MYTHIC BURGER


    ACCUEILACTUALITESMOVIDAMUSIQUEPHOTOSVIDEOSLIENS

    2017 - bordeauxsalsa.com - Tous droits réservés
    Conception du site et outils communiquants : vixellMEDIA