visitez la rubrique
ACCUEIL ACTUALITES MOVIDA MUSIQUE PHOTOS VIDEOS LIENS
Contactez-nous
Rechercher

Recherchez votre artiste préféré dans notre base de données :

Autre

Sélection de CDs

Cuban JazzSuperfinos NegrosRegreso
Locos Por El Son17 AñosOh,By the way
Herencia AfricanaAbout TimeTwo Too Much

Découvrez


Poncho Sanchez



Buena Vista Social Club



Elio Revé



Publicités

CASA LATINA - CONCERTS OCTOBRE 2017

CASA LATINA- TAINOS

TEMPO LATINO

LATINOSSEGOR 2017

RON CANEY

BACHATA

CUBANERO

TOROS Y SALSA

CASA LATINA

CASA NOVA

AU PETRIN MOISSAGAIS

CASA LATINA- CONCERTS OCTOBRE 2017



Photos

TEMPE LATINO - 30 07 2017- DIEGO EL CIGALA
LATINOSSEGOR - 3 09 2017- SEPTETO NABORI
CASA LATINA- 2 06 2017 - HEAVY CONPA ET TAINOS

YouTube

CASA LATINA - TEASER DES SOIREES

CASA LATINA- 04 2017 - KASKADBAND

CASA LATINA- 02 2017 - GITANERIAS


salsa

Découvrir la musique latine avec :

Eddie Palmieri y Friends


at the University of Puerto Rico (1971)

           Enregistré en 1971, édité quatre ans plus tard en 1975
           UNE REMONTÉE AUX SOURCES DE LA SALSA et UN ALBUM MYTHIQUE.....En 1966, à l'époque de la décadence des big bands latins, le petit label new-yorkais ALEGRE survit en vendant des albums de charangas (dont celle de Johnny Pacheco) et de modestes formations jazz. Sous ce label apparaît alors un disque étrange, portant seulement le nom de l'orchestre: LA PERFECTA, une formation structurée autour de deux trombones, piano et basse, tumba et bongo. Pour la première fois, les trombones deviennent une section bien définie, inspirés par la Bomba de Puerto Rico, mais avec une sonorité particulièrement rauque et aggressive: c'est Eduardo Palmieri, boricua du Bronx, qui dirige l'orchestre et s'occupe des arrangements, assisté par son frère aîné Charlie, sans aucun doute bien meilleur pianiste que lui...C'est un son nouveau qui s'impose à l'époque et qui, tout en rompant avec les grandes formations dédiées au mambo, laisse de côté le Son traditionnel(essentiellement basé sur les trompettes) et la charanga (flûte et violons): cette nouvelle référence s'écarte totalement de la voie cubaine traditionnelle et propose de longs montunos, des arrangements assez peu ambitieux mais aigres et violents tout à la fois, et une musique non plus conçue pour les grandes salles de bal mais pour le "barrio"...le vrai début de la salsa...

           Attention, après vérification, la date de sortie de LA PERFECTA est 1964...

           La combinaison de Palmieri sur la base des deux trombones et le son aggressif, l'esprit marginal "de Barrio" et la fusion entre le latin et l'anglais vont influencer toutes les nouvelles formations des années 60: Baretto et sa Charanga La Moderna-album "Watusi 65", le boogaloo de Pete Rodriguez: Micaela en 1966, les albums de José Calderón (plus connu sous le nom de Joe Cuba), le premier album de Willie Colon "El Malo" en 1967, donnant naissance au "son New-York", à la source même de la salsa (c'est l'orchestre de Barretto qui le premier emploie le mot dans son hit "Salsa y Dulzura")

           A la fin des années 60, alors que se prépare le boom Fania, Eddie Palmieri continue son travail d'avant-garde et publie deux albums, "Champagne" et "Justicia", deux bijoux dans la ligne de son attitude musicale rebelle et décidée, déjà en rupture avec un courant commercial naissant. Puis c'est "Superimposition", disque publié en 1971, trop en avance sur son temps, où la musique salsa est déjà présentée en mariage indissociable avec la musique jazz: Palmieri veut aller trop vite et il en vendra peu...Alors il part sur les routes, en compagnie de quelques autres rebelles et ce sera un des meilleurs orchestres de salsa jamais fondés: il se produit dans les principales villes des USA et connaît un succès sans limite auprès du public latin "de Barrio", conquis par l'audace et le rythme plein de vigueur ("el montuno de palmieri es el montuno de Palmieri, y nadie nadie lo pone y lo suelta como el") De ce fabuleux orchestrenous n'avons hélas qu'une seule trace sonore: le récital enregistré en 1971 avec un équipement quasi-amateur dans l'auditorium de l'Université de Puerto Rico, et publié quatre années plus tard sous le label Coco...
          "El Diablo" !!!


          Coco 1971

Vamonos Pa'l Monte
Pa'huele
Muñeca
The Mod Scene
Bilongo
Chocolate Ice Cream
La Malanga
Amor Ciego
La Libertdad Logica
Camagueyanos Y Habaneros


Voir aussi :










Biographies

Découvrez dans cette section l'histoire des artistes majeurs qui font la culture de la musique latine. >> Lire les fiches

FORUM

Vous souhaitez réagir sur un artiste ou album commenté dans les pages de bordeauxsalsa.com, rejoignez la communauté de bordeauxsalsa et dialoguez avec des milliers d'internautes...
  • Je souhaite m'inscrire
  • Je rejoins le forum

    Publicités



    CASA LATINA

    Mavilleamoi

    SUMMER MIX 2017 - CD CASA LATINA

    RADIO LATINA

    LATINOSSEGOR 2017

    TEMPO LATINO

    TAINOS

    MYTHIC BURGER


ACCUEILACTUALITESMOVIDAMUSIQUEPHOTOSVIDEOSLIENS

2017 - bordeauxsalsa.com - Tous droits réservés
Conception du site et outils communiquants : vixellMEDIA